smalle_banner_1.jpg

Suite aux nombreuses demandes qui nous sont parvenues, vous trouverez sur cette page des informations sur la recherche d’emploi aux Pays-Bas. Nous nous intéressons ici seulement à la recherche d’emplois stables avec des contrats de type CDD ou CDI et non aux emplois saisonniers ou aux petits jobs étudiants.

Par où commencer ?

Le taux de chômage aux Pays-Bas est moins élevé qu’en France et était de 6,8% en 2015. Il est possible, en tant qu’étranger, de trouver un emploi aux Pays-Bas, mais il est nécessaire de maîtriser l’anglais. L’apprentissage du néerlandais est ensuite très conseillé si vous voulez mieux vous intégrer et augmenter vos chances d’évolution. De nombreuses entreprises ou institutions internationales sont établies dans la ‘Randstad’, c'est a dire autour d’Amsterdam, La Haye Rotterdam et Utrecht. La ‘Randstad’ est le nom donné à cette région conurbaine très dense regroupant les plus grosses villes du pays. C’est dans cette région très dynamique que la recherche d’emploi a le plus de chances d’aboutir.

Le tribunal pénal international, l’office européen des brevets, l’agence spatiale européenne, Shell, Total, Philips, Unilever et d’autres grands groupes sont d’importants pourvoyeurs d’emplois pour les expatriés qualifiés. De nombreuses offres d’emplois concernent également les secteurs de la finance, de la vente et du marketing et les personnes multilingues y sont recherchées. Maîtriser le français (ou l’allemand) est un plus pour les entreprises du Benelux…à condition de parler néerlandais et anglais !

Tout comme en France, ouvrir un compte en banque ou obtenir un contrat de location ne peut se faire qu’en montrant un contrat de travail (ou des fiches d’imposition sur deux ans témoignant de vos revenus si vous êtes auto-entrepreneur). C’est pourquoi nous vous conseillons de chercher un emploi avant d’arriver aux Pays-Bas.

Chercher un emploi sur internet

Sur le site de France-Personnel vous trouverez des offres d’emplois pour du personnel francophone que nous avons sélectionnées avec soin, mais si vous voulez élargir votre recherche, d’autre sites peuvent également vous aider. Rendez-vous par exemple sur Nationalevacaturebank, Jooble, Monsterboard ou bien Indeed, qui sont des portails de recherche d’emplois.

Vous pouvez également aller directement regarder sur les sites des entreprises qui vous intéressent ou qui sont orientées vers le marché français, comme par exemple KLM-Air France ou L’Oréal. Allez aussi faire un tour sur leforum.nl dans la rubrique ‘emploi’, vous pourrez y trouver des offres et des témoignages intéressants de Français déjà sur place.

Utiliser ses relations et savoir se présenter

Aux Pays-Bas comme en France, il est plus facile de rentrer dans une entreprise si l’on connaît quelqu’un qui y travaille et qui peut nous recommander. Mais une lettre de motivation efficace et motivée et un CV intéressant et clair sont incontournables. Il est quelquefois possible d’écrire ces documents en anglais et cela peut même être exigé par certaines entreprises internationales. Mais la plupart du temps, une version néerlandaise vous sera demandée. Faites traduire vos lettres et CV par des personnes compétentes, ou demandez une relecture à un natif anglophone ou néerlandophone. Petites particularités aux Pays-Bas : Les lettres de motivation sont impérativement à taper à l’ordinateur, et les phrases à multiples virgules (à la française !) sont à éviter autant que possible. L’ajout d’une photo n’est pas nécessaire sur votre CV, mais n’oubliez-pas de mentionner les activités de loisir que vous pratiquez, les échanges ou stages que vous avez effectués à l’étranger ou vos expériences associatives, qui sont ici très valorisées. Tout comme en France il est conseillé de ne pas dépasser une feuille A4.

Réputation et diplômes

Si vous êtes un jeune diplômé et postulez pour un emploi dans une entreprise néerlandaise, la réputation de telle ou telle école ou Université française ne sera peut-être pas connue. Elle importera d’ailleurs moins que vos notes et les stages pratiques que vous avez faits. Si votre diplôme n’est pas un diplôme universitaire ou ne rentre pas dans le système LMD, vous aurez peut-être à faire reconnaître votre diplôme par l’organisme Nuffic (Netherlands Universities Foundation For International Cooperation) pour un coût compris entre 123 et 176 euros. Pour les professions réglementées comme celles du domaine médical, d’autres procédures spécifiques sont à suivre et il faut vous renseigner auprès de l’ordre de la profession en question.

Est-ce vraiment la peine de postuler ?

Peut-être vous sentez-vous un peu découragé par tous ces conseils et ces étapes. Mais ne vous laissez pas démotiver. Le marché néerlandais est très ouvert à l’internationale et de nombreuses opportunités s‘offrent à vous ! Votre expérience en France et votre maîtrise d’une autre langue sont des plus que vous pourrez mettre en avant.