smalle_banner_3.jpg

Si vous venez aux Pays-Bas pour la première fois, vous vous rendrez compte rapidement de certaines différences qui peuvent exister dans les façons de travailler. En dehors de variations concernant la forme de votre contrat de travail, de votre fiche de paye ou de vos déclarations fiscales, le contact avec les collègues, la hiérarchie ou encore les règles de l’entreprise peuvent différer de ce à quoi vous êtes habitués.

Vocabulaire pratique

La connaissance de quelques mots de vocabulaire spécifiques est utile pour comprendre les offres d’emploi néerlandaises. Le niveau d’études requis est souvent mentionné et le système éducatif néerlandais est différent du système français. Ainsi, vous verrez peut-être ‘MBO+ denkniveau’, ‘HBO+ denkniveau’, ‘WO denkniveau’. Le niveau MBO correspond environ à un bac professionnel ou technologique, le niveau HBO correspond à une License ou un Master professionnalisant (axé pratique) et le niveau WO correspond à une license ou un Master de recherche universitaire.

Les contrats proposés peuvent être « tijdelijk », comme un CDD, ou bien « vast contract », c’est-à-dire un CDI. Vous ne pouvez pas cumuler les CDD pendant plus de deux ans pour la même entreprise. Au bout de deux ans, votre employeur est en effet tenu de vous proposer un CDI. Tout comme en France, les contrats commencent souvent par une période d’essai.

Vous pourrez trouver la mention « niet 9 tot 5 mentaliteit », ce qui signifie que les candidats doivent se montrer flexibles sur le temps de travail et ne pas faire preuve de ce que l’on pourrait appeler en France d’‘une mentalité de fonctionnaire’. « 9 tot 5 » se référant aux horaires de travail, de 9 heures à 17 heures. Aux Pays-Bas, le temps de travail à temps plein est de 40 heures hebdomadaires. Il est également courant de trouver des fonctions pour 36 heures par semaine, sur 4 jours.

Un autre terme particulier qui peut apparaître dans les offres d’emploi est celui de « Hands-on mentaliteit ». Il s’agit de la capacité à se mettre au travail, à se montrer effectif et proactif. Une capacité qui est la plupart du temps recherchée !

Hiérarchie, attitude au travail

La hiérarchie au travail est beaucoup moins marquée aux Pays-Bas qu’en France. Aux Pays-Bas, les relations sont plutôt horizontales et il est très commun de tutoyer son supérieur, l’inverse serait même une exception ! Pas de salutations prolongées, de bises ou de multiples serrage de main aux Pays-Bas : un ‘Hallo !’ général suffit, sauf lorsque vous rencontrez quelqu’un pour le première fois. Les Néerlandais peuvent paraître très directs, voire même impolis aux yeux des Français car ils hésitent moins à signaler un problème et à exprimer leurs idées, ce qui est lié au faible sentiment hiérarchique.

Vacances, temps de travail, pause-repas

Si vous travaillez à plein temps, c’est-à-dire 40 heures par semaine, vous avez droit à un minimum de 20 jours de congés annuels. A cela s’ajoutent les jours fériés, mais cela peut varier par entreprise. Les journées de travail sont en général de 8 heures, de 9 heures à 17 heures bien souvent pour les emplois de bureau, et la ponctualité néerlandaise se vérifie sur ce point. Il est rare de faire des heures supplémentaires aux Pays-Bas : si un dossier n’est pas fini, il est tout simplement poursuivi le lendemain ! Les Néerlandais valorisent beaucoup les activités sportives et se rendent bien souvent sur un terrain de hockey ou dans une salle de sport après le travail. En contrepartie, ils prennent une pause-repas moins longue le midi : la pause est généralement de 30 minutes et chacun va se promener avec son «broodje kaas » (sandwich au fromage).

Une habitude de travail néerlandaise bien plus conviviale et presque sacrée est celle du « vrijdagborrel », que l’on pourrait traduire par ‘le pot du vendredi’ et qui consiste à prendre un verre avec ses collègues à la sortie du bureau. La distinction travail vs vie privée est souvent nette aux Pays-Bas, et il est malvenu de parler travail lors d’un borrel !

Partager cette page